Avec le soutien de la Région Wallonne
Nouveau sur le site
News
GREVE du 20/09 : REMBOURSEMENT disponible
Attestations TEC et Remboursements
ATTENTION : Grève intersectorielle ce mercredi 20/9
Aux habitants de Tubize, Rebecq, Soignies et environs :
Newsletter

Inscription à la newsletter

Inscription
désinscription
Plus d'informations
Téléchargement

Les documents présents sur ce site nécessitent Adobe Acrobat Reader. Téléchargement :

Adobe Acrobat Reader

Communiqués de presse

Retour vers les titres des communiqués de presse

COMMUNIQUE DE PRESSE du 17 octobre 2011

300 trains menacés de suppression

Ce 18 octobre, le CA de la SNCB doit, de nouveau se pencher sur le projet de la Direction qui souhaite supprimer quelques 300 trains. Cette mesure devrait aider à recouvrer un certain « équilibre » budgétaire.

A l’heure ou les besoins démographiques, économiques et environnementaux annoncent une augmentation conséquente de la fréquentation des transports publics (augmentation qui s’affirme déjà depuis quelques années) une telle mesure est proprement inadmissible.
En rejetant sur les routes les travailleurs contraints à des horaires décalés, elle est en outre profondément antisociale.

Le pays européen où la fréquentation des transports publics est la plus élevée est la Suisse. Les Suisses utilisent en moyenne les trains des Chemins de Fer Fédéraux 44 fois par an. C’est plus du double de ce que font les Belges. Ce succès, les CFF le doivent à leur sécurité, et à leur ponctualité légendaire. Et aussi à une offre beaucoup plus large que l’offre de la SNCB. La plus isolée des gares suisses est desservie au moins par 18 liaisons dans chaque sens tous les jours avec le même horaire semaine ou week-end.

Et les CFF augmentent encore régulièrement leur offre, au point que le réseau, plus étriqué que le réseau belge, est proche de la saturation (5.000 trains par jour contre 3.500 en Belgique). Pour rappel, la Suisse compte 7,5 millions d’habitants contre 11 millions en Belgique.

La suppression de trains n’est donc pas la réponse adaptée. Pire, elle compromet l’avenir. Espérons que les Administrateurs ne cautionneront pas la pose d’emplâtres mais chercheront des remèdes aux véritables causes du mal et préserveront l’avenir du Rail.

Chaîne Youtube de l'ACTP
Abonnez vous à la chaine Youtube de l'Association des Clients des Transports Publics
Contact
La photo de la semaine

La vidéo du mois


Validation TEC : Problème des heures de pointe
Enquêtes en cours

Résultats des enquêtes

© Maggic solutions - Graphisme ultrapetita signature