Avec le soutien de la Région Wallonne
Nouveau sur le site
News
Aux habitants de Tubize, Rebecq, Soignies et environs :
STIB : une première commande de bus « verts »
Fusion des TEC régionaux officialisée
TEC : Climatisation à bord des bus
Newsletter

Inscription à la newsletter

Inscription
désinscription
Plus d'informations
Téléchargement

Les documents présents sur ce site nécessitent Adobe Acrobat Reader. Téléchargement :

Adobe Acrobat Reader

Communiqués de presse

Retour vers les titres des communiqués de presse

COMMUNIQUE DE PRESSE du 27 janvier 2006

Ponctualité des trains : la réalité de la SNCB n’est pas celle des voyageurs !

Ce vendredi 27 janvier, le groupe SNCB publiait les chiffres relatifs à la ponctualité de son réseau pour l’année 2005. Infrabel a enregistré 94,8% des trains à l’heure (avec un retard de 5 minutes ou moins et avec neutralisation des circonstances exceptionnelles) soit une diminution de 0,9% par rapport à l’année 2004. Ce chiffre reste dans la moyenne des 5 dernières années et est tout-à-fait satisfaisant en comparaison des résultats de nos voisins européens. Il convient également de saluer la volonté d’Infrabel de prendre des mesures pour assurer la ponctualité dans les années à venir (un budget spécifique de 8 millions d’euros est ainsi prévu pour 2006). Ceci dit, la réalité des voyageurs est loin de celle de la SNCB : - un train arrivant 5 minutes en retard est considéré comme étant à l’heure, or un retard de 5 minutes peut compromettre de nombreuses correspondances ; - les trains qui circulent en heures de pointe et qui transportent un grand nombre de navetteurs sont généralement moins ponctuels que les trains qui circulent en heures creuses : les retards devraient être pondérés en fonction du nombre de voyageurs ayant subi un préjudice ; - enfin, les nombreux trains supprimés ne sont purement et simplement pas comptabilisés dans les retards. Pour les voyageurs concernés, le temps perdu à attendre le train suivant est souvent considérable ! Signalons également que les bons résultats enregistrés sont dopés par une détente excessive de certains horaires. L’ACTP estime que, pour afficher des résultats plus révélateurs, les statistiques du groupe SNCB devraient : - considérer qu’un train est à l’heure s’il a 3 minutes de retard ou moins (certains réseaux européens comme les CFL luxembourgeois et les NS néerlandais établissent de telles statistiques) ; - tenir compte des retards subis par ses clients et non par ses trains (le retard d’un convoi bondé en heures de pointe est plus pénalisant que le retard d’un train presque vide en heures creuses) ; - enregistrer un retard fictif supérieur à 5 minutes pour les trains supprimés.

Chaîne Youtube de l'ACTP
Abonnez vous à la chaine Youtube de l'Association des Clients des Transports Publics
Contact
La photo de la semaine

La vidéo du mois


Les sièges des bus (et autres transports en commun) sont-ils propres ?
Enquêtes en cours

Résultats des enquêtes

© Maggic solutions - Graphisme ultrapetita signature