Avec le soutien de la Région Wallonne
Nouveau sur le site
News
Vers une possible fusion des TEC régionaux ?
TEC Brabant wallon
Un milliard d’euros investis pour la SNCB
Travaux sur la ligne 161 Namur – Ottignies
Newsletter

Inscription à la newsletter

Inscription
désinscription
Plus d'informations
Téléchargement

Les documents présents sur ce site nécessitent Adobe Acrobat Reader. Téléchargement :

Adobe Acrobat Reader

Communiqués de presse

Retour vers les titres des communiqués de presse

COMMUNIQUE DE PRESSE du 18 janvier 2006

Un garçon de 12 ans voulant payer son titre de transport avec un billet de 20 euros se voit interdire l’embarquement

Ce vendredi 13 janvier 2006, un garçon de 12 ans n’a pu monter dans un bus qui devait le ramener de Charleroi à Thy-le-Château : il ne possédait qu’un billet de 20 euros et le chauffeur a refusé de l’embarquer. L’arrêté ministériel publié au Moniteur Belge du 25 novembre 2005 précise : « lors de l'achat de son titre de transport dans le véhicule, le voyageur peut être obligé de présenter la somme nécessaire pour acquitter le prix exact de son parcours, le préposé à la perception n'étant tenu qu'au change de 5 euros (10 euros à partir du 1er février) au maximum et ce, dans la mesure de ses possibilités ». Le même arrêté ministériel signale également que : « Le voyageur en possession d'argent mais qui ne peut présenter la monnaie exacte ou lorsque le change n'est pas possible, peut être transporté, à condition : - d'être en ordre de paiement pour des surtaxes antérieures ; - de présenter une pièce d'identité ; Il est passible d'une surtaxe de 2,50 euros, en cas de paiement du prix du billet endéans les sept jours. Après le délai de sept jours, la surtaxe est portée à 50,00 euros. ». L’ACTP regrette en cette circonstance qu’il n’ait pas été fait appel à d’autres alternatives avant même d’envisager la surtaxe prévue par l’arrêté ci-dessus : - demander aux clients déjà embarqués de faire le change ; - permettre à la personne de changer son billet dans un commerce proche (pratique courante). Enfin, et on félicitera les TEC pour cette initiative, les chauffeurs sont tenus de laisser embarquer les jeunes de moins de 16 ans même : - s’ils n’ont pas l’argent nécessaire à l’achat d’un titre de transport ; - s’ils n’ont pas de pièce d’identité (un journal de classe peut suffire comme le précise bien le recueil de recommandations et de réglementations à l’attention des chauffeurs).

Chaîne Youtube de l'ACTP
Abonnez vous à la chaine Youtube de l'Association des Clients des Transports Publics
Contact
La photo de la semaine

La vidéo du mois


Les sièges des bus (et autres transports en commun) sont-ils propres ?
Enquêtes en cours

Résultats des enquêtes

© Maggic solutions - Graphisme ultrapetita signature