Avec le soutien de la Région Wallonne
Nouveau sur le site
News
SNCB : Fermeture de la jonction Nord-Midi du 29/4 au 1/5
Attestations TEC
Vers une possible fusion des TEC régionaux ?
TEC Brabant wallon
Newsletter

Inscription à la newsletter

Inscription
désinscription
Plus d'informations
Téléchargement

Les documents présents sur ce site nécessitent Adobe Acrobat Reader. Téléchargement :

Adobe Acrobat Reader

SNCB : la liaison Bruxelles-Maastricht menacée

27-05-2011

La liaison ferroviaire directe qui relie Maastricht, Liège et Bruxelles est menacée de disparition. Cette relation fait partie des lignes à problèmes pour la SNCB en matière de ponctualité et de taux d'occupation.

Cette liaison directe Maastricht-Bruxelles, qui fait un arrêt à Liège, a été mise en service en 2007 sous l'impulsion du bourgmestre de Maastricht de l'époque et avec le soutien financier de l'Europe. Maastricht compte en effet plus de cent institutions européennes.

La SNCB se penche actuellement sur le maintien de cette liaison et envisage son arrêt pour trois raisons :
- Premièrement, il s'agit d'une ligne à problèmes en matière de ponctualité.
- Deuxièmement, l'Europe supporte actuellement la moitié des pertes, mais cela sera terminé fin d'année et dès lors la liaison sera beaucoup trop coûteuse.
- Enfin, il y a un problème linguistique. Afin de pouvoir circuler aux Pays-Bas, les conducteurs doivent disposer d'une attestation stipulant qu'ils maîtrisent suffisamment le néerlandais. Une connaissance qui est souvent et sévèrement contrôlée.

La liaison Maastricht-Liège-Bruxelles est entièrement exploitée par la SNCB. La décision de son éventuelle suppression tombera dans quelques semaines. Si cela devait être le cas, la SNCB souhaite alors disposer immédiatement d'une alternative (la relation sera probablement scindée en deux liaisons : Bruxelles-Liège et Liège-Maastricht).

A l'ACTP, les raisons invoquées par la SNCB pour justifier cette suppression nous semblent farfelues. La ponctualité pourrait être améliorée en ajoutant une rame supplémentaire. Une telle mesure assurerait pas ailleurs une meilleure attractivité. Quant à l'argument financier (subside européen), il ne tient pas puisque l'alternative proposée par la SNCB (scinder la relation en 2) sera au moins aussi couteuse.

<< Toutes les news >>

Retour

Chaîne Youtube de l'ACTP
Abonnez vous à la chaine Youtube de l'Association des Clients des Transports Publics
Contact
La photo de la semaine

La vidéo du mois


Les sièges des bus (et autres transports en commun) sont-ils propres ?
Enquêtes en cours

Résultats des enquêtes

© Maggic-Solutions - Graphisme ultrapetita signature